Sunday, July 30, 2006

Règles pour mieux decrypter les infos

Voici, en exclusivité, des règles que tout le monde doit avoir à l'esprit lorsqu'il regarde le journal televise le soir, ou quand il lit son journal le matin. Tout deviendra simple.

Règle numéro 1 : Au Proche Orient, ce sont toujours les arabes qui attaquent les premiers et c'est toujours Israël qui se défend. Cela s'appelle des représailles.

Règle numéro 2 : Les arabes, Palestiniens ou Libanais n'ont pas le droit de tuer des civils de l'autre camp. Cela s'appelle du terrorisme.

Règle numéro 3 : Israël a le droit de tuer les civils arabes. Cela s'appelle de la légitime défense.

Règle numéro 4 : Quand Israël tue trop de civils, les puissances occidentales l'appellent à la retenue. Cela s'appelle la réaction de la communauté internationale.

Règle numéro 5 : Les palestiniens et les libanais n'ont pas le droit de capturer des militaires israéliens, même si leur nombre est très limité et ne dépasse pas trois soldats.

Règle numéro 6 : Les israéliens ont le droit d'enlever autant de palestiniens qu'ils le souhaitent (environ 10000 prisonniers à ce jour dont près de 300 enfants). Il n'y a aucune limite et les israéliens n'ont besoin d'apporter aucune preuve de la culpabilité des personnes enlevées. Il suffit juste de dire le mot magique "terroriste".

Règle numéro 7 : Quand vous dites "Hezbollah", il faut toujours rajouter l'expression « soutenu par la Syrie et l'Iran ».

Règle numéro 8 : Quand vous dites "Israël", il ne faut surtout pas rajouter après : « soutenu par les Etats-Unis, la France et l'Europe », car on pourrait croire qu'il s'agit d'un conflit déséquilibré.

Règle numéro 9 : Ne jamais parler de "Territoires occupés", ni de résolutions de l'ONU, ni de violations du droit international, ni des conventions de Genève. Cela risque de perturber le téléspectateur et l'auditeur de France Info.

Règle numéro 10 : Les israéliens parlent mieux le français que les arabes. C'est ce qui explique qu'on leur donne, ainsi qu'à leurs partisans, aussi souvent que possible la parole. Ainsi, ils peuvent nous expliquer les règles précédentes (de 1 à 9). Cela s'appelle de la neutralité journalistique.

Règle numéro 11 : Si vous n'êtes pas d'accord avec ces règles ou si vous trouvez qu'elles favorisent une partie dans le conflit contre une autre, c'est que vous êtes un dangereux antisémite.

Tuesday, July 18, 2006

About the war in the Middle-East

"Words fail; ordinary terms are inadequate to describe the horrors Israel daily perpetrates, and has perpetrated for years, against the Palestinians. The tragedy of Gaza has been described a hundred times over, as have the tragedies of 1948, of Qibya, of Sabra and Shatila, of Jenin -- 60 years of atrocity perpetrated in the name of Judaism. But the horror generally falls on deaf ears in most of Israel, in the U.S. political arena, in the mainstream U.S. media. Those who are horrified -- and there are many -- cannot penetrate the shield of impassivity that protects the political and media elite in Israel, even more so in the U.S., and increasingly now in Canada and Europe, from seeing, from caring.

But it needs to be said now, loudly: those who devise and carry out Israeli policies have made Israel into a monster, and it has come time for all of us -- all Israelis, all Jews who allow Israel to speak for them, all Americans who do nothing to end U.S. support for Israel and its murderous policies -- to recognize that we stain ourselves morally by continuing to sit by while Israel carries out its atrocities against the Palestinians."

To read more of Kathleen Christison's article, click here.

Mrs. Christison is a former CIA analyst, and an outspoken critic of US policies in the Middle-East and of the war in Iraq. I had a chance to hear her speak at a conference a couple years ago, and she gave me the impression of a widely read, sharp-witted lady. I very much enjoy her writings.

For more about the Israeli tactics and long-term strategies in Lebanon and Gaza, I recommend Gideon Levy's opinion piece that appeared in last Sunday's Haaretz (I got this link thanks to Ibn Kafka, who by the way has an excellent coverage of the war and the reactions to it on his blog), and this other one by an Israeli jew. See also this piece by Mike Whitney on the silence of the mainstream media in Europe and the US.

The most troubling thing in all of this was when the Saudi government gave carte blanche to Israel to do whatever it wants in Lebanon! There was a time where we wondered why arab leaders kept silent in the face of israeli agression. Now, we just wish they would shut up.

Friday, July 14, 2006

Arrogance

A quite good analysis by Amal Saad-Ghorayeb, assistant professor of political science at the Lebanese-America University, on the last crisis on the middle east.


Act 1: Ghaza, 1 (one) soldier is captured. Israel’s reaction is demolishing homes, killing and imprisoning hundreds of civilians.

Act 2: A couple of soldiers are captured by Hezbollah. Israel’s reaction is demolishing airports, homes, roads, and killings civilians.

Targetting civilians and still claiming fighting terrorism.

How beautiful!